DÉVELOPPEMENT DU MODULE D’ACCÈS

Outre les aspects contractuels de l’embarquement, l’utilisateur final doit également s’assurer que son système informatique est prêt à générer les transactions de vérification et de mise hors service nécessaires à soumettre au système de vérification.

Un processus spécifique doit être suivi par le service informatique ou le fournisseur de logiciel externe de l’utilisateur final avant que l’utilisateur final puisse passer à la phase d’implantation technique de l’accès au système de vérification.

Dans ce chapitre, nous n’entrerons pas dans les détails des fonctionnalités à développer au niveau de l’utilisateur final. Nous nous référons aux séances d’information organisées en 2017 et 2018 ainsi qu’aux différents documents disponibles sur le site Web de BeMVO et sur le portail de développement de BeMVO, décrivant en détail les actions FMD requises de la part des utilisateurs finaux.

Processus de mise en œuvre du logiciel

implementatie van de software

La première phase du processus de mise en œuvre du logiciel consiste à développer la solution / le module qui sera mis en œuvre au niveau de l’utilisateur final. Cette phase est composée des étapes principales suivantes :

a) Le département informatique / fournisseur de logiciel externe (ci-après appelé SWS) se connecte au portail de développement BeMVO / Arvato et demande l’accès à ce portail.

https://www.sws-nmvs.eu/

b) BeMVO effectue un contrôle de légitimité et vérifie si le système SWS demandeur peut être autorisé à accéder au portail de développement.

c) En cas d’évaluation positive, BeMVO confirme la demande au portail et le portail envoie les informations d’identification d’accès à la partie requérante.

d) Le SWS peut télécharger tous les documents et fichiers nécessaires qui lui permettront de développer le service Web et l’accès de l’utilisateur au système.

e) Le SWS développe les différents processus métier dans le système ERP, POS,… de l’utilisateur ou met en place un système autonome pour générer les différents types d’accès et de transaction, en intégrant les exigences d’accès.

f) Pendant le développement, le SWS peut tester les différents aspects en utilisant les scripts de test disponibles sur le portail de développement.

Test pilote facultatif Lorsque le SWS considère que son développement est prêt, il peut demander des tests pilotes supplémentaires. Ces tests pilotes sont effectués sur l’environnement NMVS IQE, ce qui permet au SWS non seulement de tester les transactions (vérification et désactivation), mais également de tester les procédures d’implémentation de l’utilisateur.
Le test pilote peut également être mis en place après le Baseline Testing.

La deuxième phase de la mise en œuvre du logiciel concerne le Baseline Testing, qui doit être exécuté pour chaque version des systèmes de l’utilisateur final :

Une nouvelle section est ajoutée sur le portail Arvato Development : Baseline Testing.
L’objectif de cette section est principalement de fournir aux SWS un moyen formel de vérifier si les différents services Web développés ont abouti aux résultats attendus.

Exécution du Baseline Testing. Le Baseline Testing consiste en un ensemble de scénarios de test de base représentant des chaînes logiques de processus métier et offre la possibilité de créer des données de test.

Lorsque le Baseline Testing est réussi, le SWS complète le modèle de rapport de test et sauvegarde le document sur le portail.

BeMVO confirme la réception du rapport de test avec la preuve que tous les tests ont été terminés avec succès. BeMVO vérifie également le détail des tests effectués.

BeMVO et le SWS se mettent d’accord sur l’approche de mise en œuvre.

Le Baseline Testing doit être exécuté pour chaque version majeure du système de l’utilisateur.

Versions du système de vérification

En fonction des besoins et des exigences de la Commission européenne, des parties prenantes de l’UE ou des autorités nationales compétentes, deux mises à niveau majeures du système de vérification sont à prévoir chaque année.

Les mises à niveau seront toujours compatibles avec la dernière version précédente.

Les services informatiques et les fournisseurs de l’utilisateur doivent également exécuter le Baseline Testing pour chaque nouvelle version du système de vérification, avant qu’une nouvelle version ne devienne active. Ceci uniquement si les nouvelles fonctionnalités ont un impact sur la connexion de l’utilisateur final.

Cette phase ainsi que l’embarquement contractuel de l’utilisateur final sont les conditions préalables pour passer à la phase suivante, à savoir la mise en œuvre de l’utilisateur final pour l’accès au système de vérification.